Apprenance - Entreprenance - Intelligence-collective

Apprenance - Entreprenance - Intelligence-collective

Représentations mentales et conflit socio-cognitifs (Juin 2008)

Qu'est ce que la notion de réprésentation .... la carte n'est pas le territoire !! Chacun voit ce qu'il voit et interpréte avec ses propres références. 

Les notions de représentations

 =

manière dont nous voyons le réel

 =

manière dont nous construisons le réel

 

La représentation reflète, par conséquent, un modèle personnel d’organisation de connaissances sur un sujet lié à la pratique, d'ou parfois la difficulté pour certaines personnes de ne pas accepter que d'autres ne fassent pas comme elles.

Transmettre des connaissances,des savoirs et savoir-faire, oblige à s’interroger sur les connaissances dans un contexte donné. (analyse de pratiques)

 

la double boucle de Kolb.jpg

Selon KOLB, l’apprentissage expérientiel est un processus par lequel des connaissances sont créées à partir d’une transformation de l’expérience. Les nouvelles connaissances résultent de la saisie (préhension) de l'expérience et de sa transformation.

L’expérience devient intéressante quand elle pose le problème du « comment pensons nous ? »

 

Les idées essentielles de Kolb retenues par Le BOTERF :

- comprendre une situation c’est en construire une représentation conceptuelle qui permette d’agir sur elle

- le professionnel doit avoir cette faculté de se distancier

- la verbalisation des pratiques professionnelles contribue à les organiser et les structurer

- la réflexivité c’est donc d’expliciter pour modéliser de façon à pouvoir transférer ou transposer dans de nouvelles situations

 

Boucle de Kolb : Agir. Innover. Décrire. Comprendre. L’apprenant acquière des connaissances pour pouvoir réussir la tâche qui lui est confiée
Les deux boucles d’apprentissage de Chris ARGIRYS : 
L’approche préconisée par C .AGIRYS illustre l’intérêt de dépasser un premier niveau d’explication, par une analyse réflexive de nos comportements, pour EXPLICITER les ressorts cachés de nos expériences.

Il existe, d’après AGIRYS, deux théories d’action :

- celles qu’affichent les individus et qui englobent leurs croyances, leurs attitudes et leurs valeurs.

- celles qu’ils utilisent en réalité, leurs théories d’usage

 

La démarche auto réflexive (c'est à dire l'analyse de sa pratique)  permet, par la décentration et la distanciation, de prendre conscience de ses mécanismes.

Nous pouvons nous rendre compte que 98% des personnes, ne savent pas expliquer et encore moins expliciter leurs gestes professionnels, et encore moins leur cheminement de pensée qui les a conduit à agir d'une façon plutot que d'une autre ...

 

Le conflit Socio-cognitif

Selon Piaget, quand l’individu perçoit un conflit entre ses structures mentales et le monde extérieur, il élabore de nouvelles structures mentales, par accommodation c’est le conflit cognitif.

Piaget met donc l’accent sur la confrontation avec l’environnement physique.

Pour le courant socio-constructiviste, les interactions entre individus sont envisagées comme source possible de progrès dans l’apprentissage.

 

Vygotsky prétend que les interactions sociales sont primordiales dans un apprentissage et permettent de créer un conflit socio-cognitif entre les apprenants.

Selon lui, il existe une logique du développement à respecter mais il considère que les apprentissages doivent anticiper le développement d'une zone proximale de développement (ZDP)

 

Les interactions sociales :

 

Ce sont des relations réciproques s'établissant entre deux ou plusieurs personnes d'un groupe.

La collaboration et la coopération en sont des exemples.

 

Les interactions peuvent être verbales ou non-verbales (gestes, attitudes, regards …)

Elles peuvent être :

- positives : coopération, participation, adaptation, intégration …

- négatives : conflit, lutte, rivalité, ségrégation, discrimination, insulte

- ambivalentes : compétition, concurrence …

 

Elle introduit une confrontation entre les conceptions divergentes internes ou internes/externes.

 

Ce qui se produit lors de l'apprentissage dans le cadre de l'intelligence collective et la coopération  repose sur ces 3 aspects de la relation et de l'échange pour un apprentissage qui transforme l'expérience elle même dans un contexte donnée et à un moment T. Cette boucle s'enrichit des points de vues, des représentations et des connaissances de chacun pour créer de nouvelles connaissances beaucoup plus riches. ..


10/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 355 autres membres