Apprenance - Entreprenance - Intelligence-collective

Apprenance - Entreprenance - Intelligence-collective

l'approche systémique : définition et historique (Article Mai 2005)

L'approche systémique : définition et historique

 

Depuis 3 siècles, chacun s'appuie dans ses actions sur une conception simplifiée du déterminisme en étant persuadé que telle cause va nécessairement produire tel effet.

 

Cette vision mécaniste et linéaire ne suffit plus pour appréhender le monde dans toute sa complexité croissante, y compris dans le domaine relatif à l'acquisition des connaissances,

compétences, habiletés�.

La systémique, dans quelque domaine que ce soit, permet de traiter conjointement effets et causes. Cette approche n'a qu'une cinquantaine d'années et donne les moyens aux

chercheurs d'appréhender la complexité des situations, en opposition à l'approche analytique qui isole les éléments les uns des autres en se concentrant sur un point

particulier. Le déterminisme a la vertu de programmer un résultat, or la complexité croissance contraint à admettre l'indétermination du résultat du simple fait que le résultat

dépend de multiples facteurs qui peuvent changer à tout moment et donc interférer sur les résultats prédéterminées.

 

L'approche systémique permet très souvent de modifier sa stratégie d'action

 

Qu'est-ce que l'approche systémique ?

A l'inverse de la logique cartésienne qui dissocie, sépare, décompose, la logique systémique associe, met en relation, étudie les influences directes et indirectes

multidirectionnelles, considèrent les éléments les uns vis-à-vis des autres et dans leur rapport à l'ensemble, sans perdre la vision globale. L'approche systémique permet d'avoir

prise sur quelque chose qui apparaît à la fois complexe et familier. Chacun s'appuie sur cette approche et pourtant le faire de manière intentionnelle implique un renversement de

mode de pensée.

Adopter l'approche systémique, c'est appréhender la globalité, donc l'ensemble des composants du système en s'intéressant à leurs liaisons et leurs interactions. C'est

chercher à comprendre comment chaque élément contribue à la finalité du système tout en préservant sa propre identité.

L'approche systémique implique, pour celui qui l'adopte, un effort de réajustement de la pensée, elle s'appuie sur des principes éloignés de nos modes de pensées traditionnels

puisqu'elle s'attache à décrire les interactions et les ajustements successifs de tous les composants du système qui concourent tous à la même finalité.

 

L'historique

 

L'abbé Etienne BONNOT de CONDILLAC a été le premier à rédiger un ouvrage intitulé : "le traité des systèmes"

Celui-ci dresse un cadre de ce qui deviendra l'approche systémique (1749).

Puis l'économiste Vilfredo PARETO, introduit la notion de théorie systémique dans son ouvrage

d'économie politique "manuel d'économie politique" (tout le monde connait la loi Pareto 80/20)

VAUBAN a également rédiger un article "Système" dans l'encyclopédie de DIDEROT et D'ALEMBERT.

Dès la fin du 20ème siècle, l'intégration en Sciences Humaines des logiques plus vastes apparaissent

avec le holisme en Sociologie (compréhension de l'individu à travers les logiques sociales) et le Sturcturalisme 

en linguistique (Analyse du signe linguistique à travers plusieurs composants)

 

Dans la première moitié du 20ème siècle,Ludwig Von BERTALANFFY théorisa le fonctionnement des systèmes

biologiques (Théorie du Système Général). Sous l'impulsion de Norbert WIENER la cybernétique fut créer en tant

que "théorie de la communication" dans les années 1940 et donna naissance à l'électronique, l'informatique ou

encore la robotique.

 

Face aux difficultés rencontrées dans l'application de la cybernétique aux système sociaux (entreprises, organisations)

Karl E.WEICH (USA) et P.CHECKLAND (Angleterre) jetèrent, dans les années 1970, les bases d'une "systémique de

3ème génération, entièrement axée sur les systèmes sociaux.

Celle-ci a pris son essor dans les pays anglo-saxon mais reste relativemnet peu connue dans l'univers francophone.

 

Les champs d'applications :

 

Cette théorie est apparue comme une approche très puissante. Les principaux domaines d'applications

sont les suivants :

- les sciences de la nature : science de la vie et de la terre, l'écologie

- les échanges économiques et l'entreprises : l'économie, le managemnet, la bureautique

- la méthode sociologique : la typologie des organisations, les sciences sociales

- les sciences politiques

- la psychologie, les thérapiesde groupe, la pédagogie, la linguistique, les sciences de l'éducation

- les recherches sur le comportement humain : les sciences cognitives

- la stratégie militaire

- les recherches en ingénierie : l'informatique, l'automation (robotique)

- l'intelligence artificielle et les réseaux de communications



11/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 355 autres membres